Reportage

J’ai souhaité partir un mois, en immersion totale en Islande sur le dernier mois d’hiver, du 17 mars au 17 avril 2014 avec un petit pied à terre à Reykjavik. J’ai découvert un pays dur, froid, hostile, et l’émergence de démons intérieurs avec lesquels j’ai lutté, en m’isolant. Dormant dans une chambre de 5 mètres carré, mal isolée. Sans contact avec les habitants. La solitude physique, je la connaissais. Mais j’ai découvert la solitude d’esprit, la plus dangereuse, celle qui fait douter, celle qui effraie, celle qui ronge de l’intérieur. J’ai combattu mes démons. Loin de les avoir battus, je les ai compris. J’ai appris. C’est comme cela que j’ai photographié l’Islande.